Comment utiliser le pulvérisateur pour votre toiture ?

La toiture est un élément de votre maison directement en proie aux intempéries et à l’action de certains agents agresseurs telles que les mousses. La beauté d’une toiture fait également le charme de la maison. Une toiture mal entretenue donne une mauvaise image à une maison, tandis que qu’une belle toiture donne un air de fraicheur à cette dernière.

Il est donc d’une importance capitale de bien prendre soin de sa toiture en utilisant, par exemple, certains outils de rénovation comme le pulvérisateur (manuelle ou électrique). Découvrez comment utiliser ce dernier sur une toiture !

pulvérisateur traitement toiture

Quand nettoyer sa toiture ?

Les toitures font souvent partie des éléments les plus négligés d’une maison. Une toiture de par sa situation et son rôle, devrait quand même faire partie des priorités en terme d’entretien. En effet, elles protègent les habitants d’une maison contre la pluie, la neige, la poussière, la chaleur…participent à rendre cette dernière esthétique, et jouent d’autres rôles d’ordre énergétique.

Des coûts de rénovation conséquents

Imaginez donc les conséquences qui surviendraient si une structure d’une telle importance venait à être abîmée ! La protection des occupants de même que leur confort seraient alors mis à mal. Aussi, les coûts de réparation auraient-ils un sérieux impact sur l’économie familiale. Pour éviter que le pire n’arrive, il faut jouer la carte de la prévention en investissant dans l’entretien de sa toiture.

Nettoyez votre toiture une à deux fois par an

Il importe alors de préciser que le nettoyage d’une toiture ne se fait pas à n’importe quel moment de l’année. Il se fait idéalement deux fois par an, pendant que débute le printemps, et alors que cède l’automne. Le début du printemps offre l’occasion de faire son examen minutieux afin d’apprécier son état et de déceler les attaques qu’elle a subies pendant l’hiver. La mousse doit avoir probablement pris place grâce à l’humidité ; étant très agressive, il urge de l’enlever pour permettre à la toiture d’affronter sereinement l’été.

Le deuxième nettoyage annuel doit avoir lieu à la fin de l’automne, après la chute des dernières feuilles des arbres. Il consistera à éliminer les feuilles mortes qui la salissent de même que les lichens et la mousse qui se seraient développés. Toutefois, quand vous constaterez que votre toiture a besoin de soins particuliers entre les deux périodes de nettoyage ci-dessus indiquées, n’hésitez pas à agir.

Après avoir pris connaissance des moments de nettoyage optimaux d’une toiture, il faut maîtriser comment conduire concrètement cet entretien.

Application d’un anti mousse, comment faire ?

Pour assurer la durabilité de votre toiture, il convient de contrer adéquatement l’action des facteurs qui l’agressent. Les mousses sont l’un de ces éléments contre lesquels il faut mener une lutte implacable. Et pour ce faire il faut appliquer un anti mousse sur la toiture concernée grâce à un pulvérisateur. Cette opération se fait en plusieurs étapes.

Une toiture au sec avant de passer votre pulvérisateur

Tout d’abord, elle doit être effectuée à distance d’une période pluvieuse pour éviter qu’une pluie ne vienne rincer votre toiture avant que l’anti mousse n’ait produit son effet. De même, cette dernière ne doit être ni humide, encore moins gelée. La substance de traitement ne la pénétrerait pas sinon. Aussi, doit-on éviter les chaleurs importantes pour que la pulvérisation soit la plus optimale possible. Et pour terminer l’étape de la préparation, il faut que l’opérateur se protège en conséquence en usant de gants et lunettes de sécurité.

La deuxième étape consistera à préparer l’anti mousse qui doit être appliqué. Il en existe de nombreux modèles sur le marché, chacun avec son mode de préparation. Il vous faut donc vous renseigner correctement auprès de votre fournisseur sur comment procéder pour diluer l’anti mousse en fonction de la superficie à traiter.

L’utilité d’un pulvérisateur électrique pour votre toiture

Enfin, il faut passer à l’application du mélange sur le toit grâce à un pulvérisateur. Cet outil est généralement composé d’un réservoir avec une capacité variable en fonction du type et du modèle de pulvérisateur ; d’une pompe pour générer une pression de pulvérisation ; et d’un tuyau ou d’une lance télescopique munie d’un pistolet de pulvérisation et d’une buse. Grâce à un pompage manuel ou automatique, l’anti mousse est projeté sur la toiture pour y faire son effet. Il est conseillé de commencer par traiter le faîte et de descendre progressivement vers les parties les plus déclives.

Il faut ensuite laisser le produit agir. Cette action est déterminée par le type d’anti mousse utilisé et la densité des mousses présentes. Mais prenez garde ! L’usage de javel pour le traitement d’une toiture est totalement déconseillé. Il la détruirait à long terme.

traitement anti mousse pulvérisateur

Pin It on Pinterest